À la découverte de la Hoya Carnosa, l'irrésistible plante grimpante avec les fleurs de porcelaine

Laura Sichi

18 Juin 2022

À la découverte de la Hoya Carnosa, l'irrésistible plante grimpante avec les fleurs de porcelaine
Advertisement

Originaire de l'Indochine, d'Indonésie et d'Australasie, les fleurs de porcelaine (Hoya carnosa) sont des plantes à l'aspect extrêmement fascinant. Elles sont épiphytes comme les orchidées (donc dans leur habitat naturel elles poussent sur les branches des arbres) et elles présentent de grandes feuilles vertes et brillantes. Ce qui les rend vraiment irrésistibles, ce sont les fleurs : des grappes semi-sphériques qui semblent vraiment modelées avec la porcelaine, et qui - surtout le soir - relâchent un parfum très agréable. 

Bien qu'elles soient plutôt connues dans le monde entier, on ne peut pas dire que ces plantes soient vraiment rustiques : elles craignent le froid intense et préfèrent des climats chauds et humides comme ceux des zones d'origines, donc elles se cultivent souvent comme plantes d'appartement ou de serre. Avec les bonnes précautions, ce sont des plantes faciles à maintenir et vivaces.

via Royal Horticoltural Society

Advertisement

pxhere.com

Climat et exposition 

Ce sont des plantes faciles à cultiver, mais qui ne sont pas vraiment rustiques. Lorsque les températures hivernales sont très rigides, il faudrait les maintenir à l'abri, souvent dans la maison ou dans des serres. 

Au printemps et pendant l'été, vous pouvez les positionner dans des endroits très lumineux, mais il faut qu'elles soient protégées des rayons directs du soleil lors des heures les plus chaudes de la journée, sinon les feuilles risquent de brûler. L'hiver et l'automne, une position plus lumineuse (protégée du froid et des vents), conviendra, étant donné que l'intensité des rayons du soleil est généralement mineure. 

La température minimale à garantir pendant l'hiver est de 10°C. 

Dans tous les cas, choisissez bien les deux endroits où déplacer le pot (si vous ne vivez pas dans des lieux aux hivers doux, parce que dans ce cas vous pourriez garder la cultivation en pleine terre ou dans des pots à laisser dans un endroit fixe) : les plantes n'aiment pas être déplacées après l'apparition des premiers boutons encore fermés.

Commons Wikimedia

Sol 

Quant au sol, s'agissant de plantes épiphytes, il est nécessaire qu'il soit aussi léger que possible, afin de laisser les racines " libres " sans les étouffer, tout comme c'est le cas avec les orchidées. Certains la cultivent dans un peu de terreau poiur plantes succulentes, et d'autres allègent beaucoup le terreau universel de bonne qualité en le mélangeant à beaucoup d'écorces, d'argile expansée ou de perlite. 

Arrosage

Elles ont besoin de plus d'eau lors des saisons les plus chaudes, il faut donc les arroser une ou deux fois par semaine. L'automne et encore plus l'hiver, on peut espacer les interventioins, en s'en occupant seulement quand le sol est sec (mais n'attendez pas qu'il le deviennent complètement, comme certains cactus, par exemple). 

Advertisement

publicdomainpictures.net

Fertilisation : si vous voulez utiliser du fertilisant, ne le faites pas plus d'une fois par mois entre octobre et février (période où les plantes sont généralement en dormance), et augmentez jusqu'à arriver à maximum deux fois par mois au printemps avec des produits riches en potassium.

Autres indications 

N'enlevez les pédoncules des fleurs que lorsqu'ils sont fanés, vu qu'il peut de nouveau y avoir floraison.

Assurez une certaine humidité constante en laissant les pots (surtout pendant le printemps/l'été) sur une soucoupe avec argile expansée ou gravier toujours avec de l'eau (mais pas submergés). 

Si vous devez déplacer dans un plus grand pot, faites-le au printemps avant la floraison, et suspendez les fertilisations pendant un mois et demi. 

Bon jardinage !

Advertisement