Le maximalisme, la nouvelle tendance du moment ? Ce que vous devez savoir sur la philosophie More is More

par Laura S.

25 Novembre 2023

Le maximalisme, la nouvelle tendance du moment ? Ce que vous devez savoir sur la philosophie More is More
Advertisement

En réponse à l’appel Less is More, prononcé pour la première fois par l’architecte allemand Ludwig Mies van der Rohe, au cours du siècle dernier, le mobilier - et pas seulement - s’est orienté vers la recherche de l’essentiel, voyant l’élimination du superflu comme un symptôme de raffinement. L’architecte, l’un des plus grands représentants du modernisme, se référait aux bâtiments, qui, selon lui, devaient être fonctionnels et donc essentiels, mais très vite cette devise a été adoptée dans de nombreux autres domaines, conduisant à la diffusion du minimalisme, où l'on recherche l’élimination du superflu en faveur de la fonctionnalité et de l’essentiel.

Le style opposé n’a cependant jamais complètement disparu ; le maximalisme a ses racines dans le baroque et le rococo du XVIIIe siècle et a refait surface à plusieurs reprises au cours des siècles derniers, par exemple à l’époque victorienne et avec le postmodernisme et l’Art nouveau.

Cette tendance semble avoir commencé à revenir sur le devant de la scène ces dernières années, peut-être en réponse aux rigueurs et aux difficultés de la période de récession, mais en quoi cela consiste exactement ? Nous vous l’expliquons ci-dessous.

Advertisement

More is More : où naît et en quoi consiste la philosophie maximaliste

More is More : où naît et en quoi consiste la philosophie maximaliste

@kateclaridgephotography/Instagram

Comme on l’a déjà dit, le maximalisme puise son origine dans les styles baroque et rococo et plus tard dans l’époque victorienne, lorsque le mobilier était considéré comme un moyen d’expression et de distinction; pensez par exemple au somptueux château de Versailles de Louis XIV : on se vantait de ce que l’on possédait, on le montrait afin de se distinguer de la rigueur du style modeste et conservateur en vogue à ces époques.

Le maximalisme est donc associé à l’ostentation, à l’excentricité et à la richesse : des couleurs, des matériaux, des textures. Une rébellion aux règles préétablies qui aujourd’hui se repropose dans une clé plus mûre, légère et élégante.

Si le minimalisme est un style qui n'accepte pas le chaos ou les déviations, mais qui impose l’adhésion stricte à un mode de vie et de pensée rigoureux, le maximalisme célèbre au contraire l’expression de soi, donnant le feu vert à des couleurs fortes et mélangées, un ensemble d’objets de différentes époques, mais aussi de matériaux et de décorations, qui résultent dans des environnements vifs et parfois excentriques, définis dopaminiques.

Advertisement
@the_shoestring_home/Instagram

@the_shoestring_home/Instagram

Si le minimalisme est un style qui n’admet pas le chaos ou les déviations, mais qui impose l’adhésion stricte à un mode de vie et de pensée rigoureux, le maximalisme célèbre au contraire l’expression de soi, donnant le feu vert à des couleurs fortes et mélangées entre elles, avec des objets de différentes époques, mais aussi des matériaux et des décorations, qui résultent dans des environnements vifs et parfois excentriques, que l'on définit comme dopaminiques.

Comment s'exprime le Maximalisme aujourd'hui

Comment s'exprime le Maximalisme aujourd'hui

vevano.com

Les designers d’aujourd’hui se concentrent donc sur l’expression de la personnalité du propriétaire de la maison, avec des superpositions audacieuses de couleurs vives contrastées, un mélange de différents matériaux et une superposition de différentes textures, tout en gardant un œil sur la nature. La recherche du bien-être et d’un style de vie plus simple et naturel a en effet laissé son empreinte sur cette tendance aussi, s’imposant avec la recherche de plus grande fluidité et du contact avec la nature.

rightmeetsleftdesign.com

rightmeetsleftdesign.com

Les maisons maximalistes apparaissent aujourd’hui vivement colorées et riches en lustres, miroirs, œuvres d’art et contenant des décorations parfois excentriques, en plus d’être meublées avec des compléments datant de différentes époques et d'avoir en commun l’utilisation de la couleur comme véritable protagoniste du style.

Plus de couleurs neutres donc : dans le maximalisme moderne, les couleurs sont les protagonistes de l’ameublement, en nous faisant oublier la neutralité du style minimal et en prenant des risques avec des combinaisons de couleurs vives, utilisées maintenant pour décorer et meubler et pas seulement comme fond neutre à un environnement essentiel.

Qu’en pensez-vous ? Allez-vous redécorer votre maison dans le style Maximaliste ?

Advertisement