Vous pouvez rénover les revêtements de sols à moindres frais : comment faire avec la peinture

par Laura S.

19 Mai 2024

Advertisement

Un vieux revêtement de sol est un élément qui joue un rôle fondamental sur l'aspect d'une pièce, mais cela peut être coûteux de le rénover, et souvent, on finit par abandonner l'idée. Mais rénover le sol avec une couche de peinture peut être une solution. Cela permet en effet de révolutionner l'aspect d'une pièce pendant des années et des années, à moindres frais plutôt que de remplacer des planches en bois ou des carrelages. Découvrez comment faire.

Advertisement

1. Choisir le style que vous voulez : couleur, finition et décorations éventuelles

malarsgarden/Instagram

Qu'il s'agisse de planchers en bois (les plus faciles et les plus conseillés pour ce type de travaux de DIY), en ciment (ces derniers sont également assez simples à rénover avec la peinture), ou les carrelages (un peu plus difficiles), il faut visualiser le résultat final que vous souhaitez. 

Tenez également compte des couleurs présentes dans la pièce, de la luminosité naturelle ou artificielle, du type de passage que ce type de sol devra supporter, et vous saurez s'il vaut mieux opter pour des couleurs claires ou foncées, et plus ou moins vives. La finition, opaque ou brillante sera aussi un élément dont vous devrez tenir compte.

Utiliser la même couleur que les murs est une manière d'amplifier la pièce, par exemple. Et si vous craignez que l'utilisation au quotidien n'endommage la peinture, vous pourrez utiliser un tapis qui s'adapte à la pièce. Si vous choisissez une couleur foncée, elle supportera mieux le passage au quotidien, mais la poussière se verra plus facilement. 

Parfois, une manière de changer l'apparence, c'est de transformer le plancher en planches parallèles avec une fantaisie géométrique différente, avec des losanges par exemple afin d'avoir un plancher bicolore. Vous pouvez utiliser des pochoirs pour créer d'autres motifs décoratifs, ou peindre uniquement quelques planches ou carrelages... Il y a tout un tas d'idées ! 

Advertisement

2. Préparer la surface, en sachant ce qui arrivera

@charleygreyantiques/Instagram

Préparer la surface signifie avant tout retirer tout ce qu'il y a par terre, et commencer à nettoyer en profondeur. 

Dans le cas des revêtements en carrelage, après avoir nettoyé chaque cm en profondeur, vous commencerez à appliquer les produits. 

Avec les surfaces en bois, il y a une étape en plus : vous devrez poncer avec du papier de verre, surtout si le sol avait déjà été peint, imprégné ou recouvert d'une finition brillante. Il est conseillé d'utiliser du papier de verre à grain 120. Après quoi vous utiliserez l'aspirateur pour éliminer tous les résidus de produit. Lavez bien à l'eau, et laissez sécher pendant une nuit entière avant d'appliquer la peinture. 

Quant au ciment, cela dépend de son état : s'il est neuf et en de bonnes conditions, il n'y a pas grand chose à faire. Si par contre il a déjà quelques années et qu'il semble usé, il est conseillé de préparer la surface en utilisant un produit de coloration, abrasif, pour faciliter l'adhérence de la peinture, et si nécessaire, remplir aussi des fentes éventuelles. Prenez ensuite soin de tout égaliser avant de passer à la phase successive.

3. Utiliser les bons produits, c'est indispensable

thebecklerabode/Instagram

En fonction du type de sol, il faudra utiliser des produits spécifiques : apprêt, peinture et finitions. Les trois phases des produits que vous étalerez devront être adaptées au matériau sur lequel vous les utiliserez. 

Dans le cas du bois, c'est plus facile. Il est conseillé d'utiliser un apprêt générique pour le bois. Appliquez ensuite la peinture (le ombre de couches dépendra de l'effet que vous souhaitez, qui recouvre plus ou moins), et enfin un produit imperméabilisant avec finition opaque ou brillante. 

Sur le ciment, après la préparation vous pouvez appliquer directement deux couches de peinture. Si vous voulez, vous pouvez apporter un produit de couverture en plus, mais le plus souvent, les peintures adaptées au ciment ont déjà une finition. 

Avec les carrelages, vous devrez choisir des produits qui conviendront au matériau. Mieux vaut que ces produits conviennent aux surfaces internes et externes, afin que vous puissiez les conserver dans le temps. 

Dans tous les cas, vous devrez tenir compte du fait qu'après quelques années - cette variable dépendra du type de revêtement de sol et de passage - il y aura des endroits où la peinture s'en ira, et vous devrez vous attendre à un aspect un peu " vécu ".

4. Peindre

@shellypaint/Instagram

Un conseil important : utiliser des pinceaux pour angles sur les bords et des rouleaux pour tout le reste de la surface, afin de vous assurer une couverture idéale. 

Il est également essentiel d'assurer une bonne aération durant l'utilisation des produits, pour éviter d'inhaler trop de substances nocives. 

Vous devez aussi tenir compte du temps de séchage nécessaire avant d'appliquer une nouvelle couche.

Il ne vous reste plus qu'à choisir où peindre !

house.of.esperanza/Instagram

À l'extérieur aussi, une couche de peinture peut transformer un sol quelconque, surtout s'il est fait de ciment. Pourquoi ne pas essayer d'apporter un peu de nouveauté ? 

Advertisement