Vous ne savez jamais comment vous organiser avec l'arrosage des pots ? Essayez d'arroser par le bas - Creativofrance.fr
x
Vous ne savez jamais comment vous organiser…
Auriez-vous imaginé que la rouille pouvait être une décoration pour le jardin ? Créez de splendides jardinières DIY pour cultiver les fraises dans de petits espaces !

Vous ne savez jamais comment vous organiser avec l'arrosage des pots ? Essayez d'arroser par le bas

20 Mai 2022 • Par Laura Sichi
1.665
Advertisement

À chaque fois que nous lisons des indications sur la façon dont arroser les plantes, il est très probable que nous trouvions l'avertissement d'éviter des stagnations hydriques explicite : nous sommes en effet habitués à arroser les plantes par le haut, en faisant arriver l'eau par terre (il vaut mieux éviter les feuilles), et celle-là descend dans le pot en arrivant jusqu'aux racine. 

Mais, souvent, nous ne nous rendons pas compte que le terreau dans les pots est trop compact et lourd, et devient donc une éponge imprégnée d'eau autour des racines, qui de fait saturent et "se noient". C'est de là que naît la pourriture racinaire, qui cause la mort des plantes. La première ligne de défense est de mettre un terreau bien drainant et léger, mais ensuite ? 

Ceux qui ont de l'expérience savent quand arroser, et à quelle fréquence, pour éviter les stagnations hydriques. Mais il est possible de s'économiser des résultats indésirables même sans être encore experts : on peut en effet arroser la plante d'en bas, comme on le voit dans de nombreuses pépinières.

De quoi a-t-on besoin ?

Tout ce dont vous avez besoin, c'est une soucoupe assez large par pot, et dans le cas des plus petits pots il est préférable d'utiliser un plus grand où vous pouvez les mettre ensemble : ce peut-être un vieux plat de four, une bassine, un seau, etc. 

Comment fait-on ?

La méthode est intuitive : remplissez d'eau la soucoupe avec le pot déjà dedans, ou versez 3 doigts d'eau dans le support où vous mettrez plusieurs pots ensemble. Il est conseillé d'éviter d'utiliser seulement de l'eau du robinet, qui contient souvent une grande quantité de chlore. Si vous ne pouvez pas utiliser l'eau de pluie, vous pouvez mettre la moitié d'eau du robinet et la moitié d'eau distillée.

Sinon vous pouvez remplir avec de l'eau du robinet et attendre 24 heures avant d'y mettre les plantes : c'est le temps nécessaire pour faire disparaître le chlore. 

Laissez les pots pendant une dizaine de minutes, et si vous ne sentez plus d'humidité dans le terreau (en enfilant un doigt), à environ 10 cm de profondeur, laissez encore pendant 10 autres minutes. Dans tous les cas, après une demi-heure maximum il est conseillé d'égoutter l'excès d'eau. 

Tous les combien ?

Enfilez un doigt entre la terre du pot et la paroi du même pot : si vous ne sentez pas d'humidité à quelques cm de profondeur, vous devez arroser. 

Pourquoi cela fonctionne et quels sont les avantages ?

Si vous y réfléchissez, les plantes, dans leur habitat naturel, ne trouvent pas de stagnations hydriques sous les racines : l'eau continue à s'évacuer toujours plus en profondeur et s'éloigne toujours d'elles. De cette façon, il n'y a pas de risque de saturation des racines. De plus, les racines sont stimulées et peuvent aller chercher l'eau par le bas, elles poussent donc plus en profondeur et plus fortes. 

Vous pouvez en découvrir plus sur cette méthode en regardant cette vidéo.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci