Cultiver des roses en pot : découvrez les indications utiles pour avoir de très beaux exemplaires

Laura Sichi

26 Juin 2022

Cultiver des roses en pot : découvrez les indications utiles pour avoir de très beaux exemplaires
Advertisement

À quelques exceptions près pour les plantes qui atteignent des dimensions vraiment imposantes, la plupart des roses peuvent aussi être cultivées en pot, et, au contraire, le faire permet de profiter de celles que l'on considère " les reines de fleurs ", dans des lieux où sinon ce ne serait pas possible. Si par hasard, en effet, vous ne disposez pas d'un jardin mais seulement d'un balcon, ou si votre jardin est trop étroit pour donner de la place à un parterre avec des roses, ou que le terrain est inadapté pour faire prospérer (ou même survivre) ces plantes, alors le pot est la meilleure option. 

Comme toujours, quand une plante est cultivée dans une jardinière, donc sans toute la liberté garantie par la pleine terre, il faudra suivre une série de précautions mais pas de craintes, elles peuvent toutes être gérées. Et tenez compte aussi que, si vous deviez déménager, vous pourriez prendre vos plantes avec vous !

Advertisement

Commons Wikimedia

À quoi faut-il faire attention ? 

Choisissez les bonnes roses : comme prévu, elles ne sont pas toutes adaptées. Évitez donc les roses grimpantes ou rambler, qui poussseraient un peu dans tous les sens. Certaines, de plus, seraient trop à l'étroit en pot. Même les grandifloras ont tendance à devenir très hautes, donc elles ne sont pas adaptées aux pots, à moins que ces derniers ne soient vraiment de grandes dimensions.

Préféreé donc les roses tapissantes, les roses miniatures, patio, multiflore. Il y en a certaines, anglaises, qui sont aussi adaptées, avec des fleurs et des parfums incroyables. 

La grandeur du pot : informez-vous d'abord toujours sur l'espèce exacte de roses que vous voulez ahcter, afin de connaître tout de suite les dimensions adulte. Les miniatures demandent des pots plus petits que les anglaises, par exemple. 

Généralement, les roses anglaises poussent jusqu'à un mètre et demi de hauteur (certaines même plus, et elles seraient à éviter pour les pots), donc un pot de bonne dimension est un qui a au moins 25 litres de contenance, et certains producteurs (comme David Austin) conseillent d'ailleurs même un pot de 60 l pour ce genre ! Si la rose est plus petite, alors même des pots de 15 litres pourraient convenir. Mais souvenez-vous que plus le pot est petit, et plus la rose absorbera tôt l'eau et les nutriments nécessaires pour la croissance, vous obligeant à la garde à l'oeil beaucoup plus souvent. 

Un autre facteur important des pots est qu'ils doivent avoir un très bon drainage, vu que l'eau a tendance à stagner dans des récipients en tout genre et donc risque de causer la pourriture des racines et des maladies.

Pixabay

L'irrigation : l'été, les plus petits pots pourraient avoir besoin d'être arrosés tous les jours en période de sécheresse. 

Quand planter : d'octobre à novembre, jusqu'à avril et mai, à l'exception des périodes de grand froid (quand la terre devient dure), et les périodes de grande chaleur (où le " trauma " du rempotage serait empiré par la température et la sécheresse). 

Exposition : les roses aiment le soleil, mais celles en pots, parfois, étant plus sensibles aux températures élevées faisnat sécher le terreau plus rapidement - pourraient préférer un plus de protection des rayons les plus chauds lors des heures centrales de la journée, surtout l'été. 

Comment planter en pot

  1. Mettez de l'argile expansée ou des cailloux sur le fond, pour assurer un bon drainage. Il faudra une épaisseur de deux ou trois doigts. 
  2. Mettez la rose avec tout le pot dans lequel vous l'avez achetée dans le pot qui la contiendra pour voir la quantité de terre que vous devrez mettre sur le fond, afin de la faire ressortir correctement. 
  3. Commencez par remplir avec le terreau (universel, de bonne qualité).
  4. Enfilez la rose (enlevée du pot dans lesquel vous l'avez achetée). 
  5. Quand vous devez remplir l'espace sur les côtés du pain de terre, utilisez du compost mélangé au terreau
  6. N'appuyez pas sur le terreau autour du collet, mais arrosez afin que l'eau le fasse compacter naturellement.
  7. Ajoutez encore du terreau, presque jusqu'au bord du pot (laissez seulement quelques cm), et arrosez encore. Assurez-vous que l'eau sorte sans problèmes du fond. 
  8. L'été, mettez une soucoupe afin d'aider la plante à combattre les températures élevées, mais enlevez-la dès que vous vous rendez compte qu'après chaque arrosage, la terre reste mouillée longtemps.

 

Bon jardinage !

Advertisement