Pucerons sur les roses : découvrez les méthodes pour vous en débarrasser

Laura Sichi

30 Juin 2022

Pucerons sur les roses : découvrez les méthodes pour vous en débarrasser
Advertisement

Il y a un grand nombre de pucerons qui aiment prendre résidence sur les rosiers : ils ressortent chaque année et parfois agressent les plantes de façon rapide. Les espèces les plus communes de pucerons sont les Macrosiphum rosae et Macrosiphum rosae, qui ne se limitent pas seulement aux roses, mais qui attaquent aussi d'autres espèces, (comme les patates, mais aussi des variétés ornementales)

Contrôler la présence de ces parasites est important pour avoir des roses belles et saines. Il faut avant tout reconnaître " l'ennemi " : les pucerons dont nous vous parlons sont des insectes petits, qui sont longs de trois mm, et qui ont des couleurs qui vont du vert (plus commun), au rose. Ils créent de grandes colonies en très peu de temps, et produisent aussi une mélasse reconnaissable. Que faire pour libérer les roses de ces invités indésirables ? Lisez ci-dessous pour en savoir plus.

via Royal Horticoltural Society

Advertisement

Scot Nelson/Flickr

Les symptômes des roses touchées par les pucerons, à contrôler régulièrement : 

Sur les rosiers et les feuilles jeunes, on peut voir de petits insectes, verts ou roses ; 

On voit la peau écartée des insectes, entre les boutons et les feuilles ; 

Les feuilles et les boutons sont recouverts d'une mélasse gluante. 

Sur les feuilles, une sorte de moisissure blanche ou noire est visible. 

 

Élimination des pucerons 

Dans les cas les moins graves, on peut laisser faire (vu que ces insectes se font manger par d'autres qui sont utiles dans le jardin et les espaces verts en général). Et puis intervenir quand la situation empire. Sinon : 

Il peut suffire de les enlever à la main de les écraser. 

Vous pouvez secouer légèrement les feuilles et les fleurs pour les faire tomber par terre, où ils seront la proie d'autres insectes. 

Vous pouvez vous aider d'un jet d'eau fort (sans abîmer la plante), pour les détacher et les faire tomber. Parfois, il faut plusieurs interventions sur plusieurs jours d'affilée.

 

Si le problème est plus important : 

Utiliser des prédateurs naturels, comme des coccinelles, des carabides, dermaptères, syrphes, hyménoptères parasitoides. Vous pouvez aussi les trouver dans des magasins spécialisés et ils aident à contrôler un grand nombre d'autres parasites. 

Les pesticides organiques : certains à base d'ingrédients naturels comme le pyrèthre, les acides gras et les huiles végétales (comme celui de Neem) ou essentielles sont un remède qui n'est pas mauvaias pour le sol ou les autres plantes. 

Il existe aussi des fertilisants qui contiennent des agents tensioactifs ou des acides grands, mais aussi des ingrédients synthétiques, qui fonctionnent. À chercher dans des magasins spécialisés ou sur Internet. 

Il est toujours conseillé d'utiliser des insecticides synthétiques en dernière opton : ils feront toujours du mal aux autres animaux utiles ou aux plantes dans le jardin. 

 

Bon jardinage ! 

Advertisement