Les bonnes astuces pour arroser les orchidées et être sûrs d'avoir des fleurs spectaculaires - Creativofrance.fr
x
Les bonnes astuces pour arroser les…
Peu de place mais beaucoup de confort : 12 astuces pour meubler avec goût les petites salles de bain Vous voulez un pothos super-luxuriant ? Il vous suffira de suivre ces indications simples

Les bonnes astuces pour arroser les orchidées et être sûrs d'avoir des fleurs spectaculaires

04 Avril 2021 • Par Laura Sichi
6.952
Advertisement

Il est difficile de trouver quelqu'un qui n'aime pas les orchidées : cette variété fait partie des plus appréciées au monde, et donc les personnes qui les choisissent comme plante d'intérieur sont vraiment nombreuses. Mais, souvent, on n'arrive pas à les faire survivre longtemps. 

Parfois c'est une question de conditions de température et de mauvaise exposition, mais le plus souvent ce sont des erreurs qui concerne la modalité et la fréquence d'arrosage. Arroser une plante de la bonne manière est l'une des choses les plus importantes à faire pour en garantir la santé. Parmi les variétés d'orchidées les plus répandues dans le monde du jardinage il y a les Phalaenopsis et les Cymbidium, mais il n'est pas difficile d'en trouver d'autres types, peut-être plus exigeants en terme de techniques de culture. Pour presque toutes les plantes que nous pouvons avoir chez nous, les règles d'irrigation se ressemblent. 

Une des erreurs que nous commettons le plus souvent avec les plantes est de croire qu'il existe une règle universelle pour tous les arrosages : une fois par semaine, une fois tous les deux jours, etc. Il n'y a aucune règle de ce genre qui puisse être appliquée à d'entières catégories de plantes : c'est le type de plante, les températures de la saison et de la maison ou du jardin qui ont une influence, tout comme l'exposition, la latitude et l'altitude du lieu où nous les conservons. 

Ce qui est en revanche un très bon indicateur pour la plupart des plantes en pot (mais aussi souvent pour celles que l'on plante dans la terre), est de contrôler l'état du terreau ou du substrat dans lequel elles sont plantées, et les arroser de nouveau (plus ou moins abondamment selon le type de plante) quand celui-ci est complètement sec, c'est-à-dire même à 5 ou 7 cm de profondeur où il n'y a plus de trace d'humidité. En apprenant à contrôler presque au quotidien les conditions Diu terrain de nos plantes, nous comprendrons aussi quel est le meilleur "programme d'arrosage". 

image: Pxhere

Quand arrive donc le moment d’arroser les orchidées, comment faut-il procéder? Il faut regarder le type de substrats où elles sont plantées qui généralement, est un terreau fait de morceaux d’écorce d’arbre. Les orchidées ne devraient jamais avoir les racines « étouffées » par trop de terre, vu qu’à l’état naturel elles poussent avec des racines aériennes même sur les branches et les troncs.

L’objectif, donc, est de beaucoup arroser l’écorce. De plus, vous devez utiliser de l’eau à température ambiante, ni trop froide, ni trop chaude. Il est aussi important d’éviter que l’eau n’effleure la partie où commencent les premières feuilles, qui risquent facilement de moisir. Si vous les arrosez, faites-les sécher avec un peu de papier absorbant. 

Remplissez donc une bassine aussi haute que l’écorce dans le pot, versez de l’eau et remplissez le pot, laissant le tout en immersion pendant 15 minutes. Lorsque l’on remplit d’abord la bassine d’eau et qu’on place le pot, vous risquez de faire sortir des morceaux d’écorce. Après un quart d’heure, soulevez le pot, faites partir l’eau et puis, quand elle a fini de goutter, remettez le pot. Ne le faites pas trop vite car l’eau, au contact des racines, pourrait faire pourrir votre fleur. 

En ce qui concerne les pots en eux-mêmes, il y a deux options : pots transparents (en plastique, généralement), qui exposent les racines à la lumière et selon beaucoup de personnes, c’est préférable, même si les orchidées ont quand même tendance faire sortir quelques racines vers le haut ; ou ceux en terre cuite qui absorbent l’humidité, de façon que l’environnement dans lequel les orchidées se trouvent et l’écorce ne sèche pas trop facilement. 

Quand, en revanche, les orchidées sont cultivées dans la sphaigne, il faut les arroser comme toute autre plante, c’est-à-dire en versant l’eau par en haut, de façon qu’elle l’absorbe lentement, en l’hydratant de façon autonome. La sphaigne retient plus longtemps l’humidité que l’écorce, il faut donc bien enfiler les doigts dans le substrat même quand il semble sec, parce que souvent, il est encore mouillé en profondeur, et qu’arroser de nouveau est risqué. Surtout si se sont des plantes dans des plantes contenues dans des pots en plastique ou en verre, qui ne permettent pas à l’eau d’évaporer, exagérer signifierait tuer la plante. 

Et vaporiser de l’eau ? Ce n’est pas une mauvaise chose et c’est une façon pour augmenter l’humidité dans des environnements chauds et secs, mais il ne faut pas exagérer. Il vaut mieux vous aider en posant le pot sur une couche de pierres à peine mouillées, qui garantira de l’humidité à la plante en elle-même. Ou vous pouvez les mettre dans une pièce où fonctionne un humidificateur. 

Bon jardinage !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci