Géraniums super luxuriants ? Quelques astuces utiles pour cultiver de belles fleurs - Creativofrance.fr
x
Géraniums super luxuriants ? Quelques…
Laurier : découvrez comment l'utiliser pour parfumer votre salle de bain de façon naturelle et agréable Vous voulez un salon plus élégant et plus chic ? Changez quelques détails grâce à ces astuces

Géraniums super luxuriants ? Quelques astuces utiles pour cultiver de belles fleurs

03 Mai 2021 • Par Laura Sichi
20.311
Advertisement

Quand on dispose d'un jardin, d'un balcon ou même seulement une jardinière à exposer sur le rebord de la fenêtre, une des premières plantes que l'on pense à planter sont les géraniums. L'été, ils arborent leurs belles fleurs et feuilles, et on ne se fatigue pas de les voir. 

Pourquoi ont-ils tout ce succès ? Probablement parce qu'ils poussent rapidement, qu'ils sont assez faciles à cultiver et extrêmement décoratifs. La plupart, du moins. Ceux qui sont le plus cultivés sont les géraniums zonaux, ou les pélargoniums, comme les mille autres variétés de cette pièce fascinante. 

Les géraniums sont plutôt faciles à cultiver parce qu’ils n’ont pas beaucoup d’exigences, ni même en terme d’irrigation : il suffit en effet de les arroser abondamment seulement si la terre est complètement sèche. L’été, donc, ce sera une paire de fois par semaine, avec la soucoupe prête à recueillir de l’eau. L’été, s’ils sont à l’extérieur, les pluies suffiront, et durant l’automne les pluies pourront être intenses sans problème. L’hiver, quand ilss sont à l’abri, vous pouvez « oublier » de les arroser, même pendant une paire de semaines. Dans tous les cas il faut éviter que la terre soit trop mouillée, ce qui provoquerait la pourriture des racines. Ces plantes meurent beaucoup plus à cause d'un excès que d'un manque d’eau.

Placez-les toujours au soleil : les variétés qui préfèrent une position un peu à l'ombre ne sont pas nombreuses, et généralement, il s'agit de variétés de collection. Dans la maison aussi, mettez-les où ils peuvent recevoir au moins 4 heures de lumière directe (ou prévoyez des lampes pour que vos plantes puissent pousser), de préférence sur les rebords de fenêtres exposées sud/ouest. La température idéale pour la plupart de ces plantes, en effet, se situe autour de 10-15°C la nuit, et de 18-23°C le jour. 

Cela veut dire que l'hiver, surtout là où il fait froid, ils doivent être mis à l'abri : les espèces les plus robustes devront être placées dans un coin à l'abri du vent et de la pluie, ou couvertes d'un tissu non tissu (qui ne suffit toutefois pas toujours à les protéger des pics de froid de l'hiver). Pour les plus délicates, généralement dans des zones où la température ne descend pas sous les 4°C durant la nuit, on conseille de les rentrer à la maison, en leur garantissant toujours une bonne quantité de lumière la journée, ou dans des serres couvertes ou à l'abri (pourquoi pas des DIY), que vous devrez vous rappeler d'aérer une fois par jour ou maximum tous les deux jours. 

Taillez-les à la fin de l'été, de façon à raccourcir les branches qui épient et aider la plante à avoir un port plus compact, et utilisez les branches taillées pour faire des boutures, afin d'avoir des nouvelles plantes. N'attendez pas trop, pour laisser les boutures produire des racines et devenir assez fortes pour pouvoir surmonter l'hiver (à l'abri). 

Que faire lorsqu'arrivent les papillons ? Le papillon connu sous le nom de Papillon ou de Licena, dont le nom scientifique est Cacyreus marshalli, est un terrible ennemi des géraniums. Ce parasite fait des dégâts visibles surtout lors de la saison chaude, quand les larves prêtes à éclore se nourrissent surtout des fleurs jusqu'à les manger complètement, et parfois elles provoquent de grands trous même dans les feuilles (si par contre vous ne voyez que les trous des feuilles, il s'agira plutôt de limaces). 

Malheureusement, les remèdes DIY comme vaporiser une solution d'eau et de savon mou potassique (le fameux savon jaune de grand-mère), ne sont pas toujours efficaces. Il est plutôt conseillé d'utiliser un insecticide systémique, qui est administré sur le sol, pénètre et se diffuse dans toute la plante. Il a une efficacité d'un mois, il est donc probable que vous deviez répéter l'opération jusqu'à ce que les papillons soient éradiqués. Pour les cas les plus graves, la seconde dose peut être administrée deux semaines après la première. 

Bon jardinage !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci