Mimosa en pot : quelques conseils pour cultiver cette belle plante parfumée - Creativofrance.fr
x
Mimosa en pot : quelques conseils pour…
Marque-pages en feutre faits à la main : mille idées pour des projets qui rendront vos livres uniques ! Vous avez une vitrine chez vous ? Découvrez comment la faire briller pour qu'elle soit comme neuve

Mimosa en pot : quelques conseils pour cultiver cette belle plante parfumée

18 Février 2022 • Par Laura Sichi
1.697
Advertisement

Les mimosas font partie des premiers arbustes qui, chaque année, nous annoncent l’arrivée du printemps : avec leurs fleurs jaunes et douces, ils font partie des plantes les plus aimées et les plus connues, et ont aussi un parfum très agréable. Bien que nous l’appelons communément mimosa, il s’agit en réalité d’un type d’acacia (Acacia dealbata), et il est originaire du continent australien : il n’est arrivé en Europe qu’au XIXème siècle, mais il s'est répandu très rapidement.

Dans certains pays, comme l'Italie, le mimosa est la plante associée à la fête de la femme, car elle fleurit en général abondamment aux alentours du 8 mars, et pousse dans de nombreux jardins ou à l’état sauvage. Avec un peu d’attention, il est cependant possible de la cultiver aussi dans des pots très grands, où, vous obtiendrez un arbuste de grandes dimensions plutôt qu'une petite plante.

  • Terreau : le mimosa a besoin d’un sol neutre ou légèrement acide et bien drainé, mais sans sable ou pierres. Il suffira d’enrichir un bon terreau universel avec un peu d’engrais organique, puis de l’argile expansée (surtout sur le fond), de façon à laisser la possibilité à l’eau de s’écouler facilement.
  • Exposition : cette plante doit être placée à un endroit où elle reçoit le soleil direct pour une grande partie de la journée, donc une exposition sud/sud-ouest est idéale.
  • Températures : il s’agit d’une espèce qui résiste jusqu’à -5°C, mais si la température descend pendant plusieurs jours, elle risque de mourir. Les plantes bien exposées et protégés du froid le plus intense (peut-être grâce à la présence de murs ou de haies), ainsi que celles désormais adultes, sont cependant plus résistantes aux variations thermiques. En général, si certaines branches gèlent et meurent, le mimosa est capable de repousser à partir de la base.
    Les plantes en pot, en tout cas, ne sont pas toujours aussi résistantes que celles cultivées en pleine terre, donc en hiver il faut les laisser dans un endroit ensoleillé mais à l’abri du gel et des vents forts. Dans les zones où les hivers sont très rigoureux, elles sont donc cultivées en pots pour être déplacées en toute sécurité ou mises à l’abri dans une serre froide.
  • Arrosages : ils doivent être abondants et fréquents dans les périodes les plus chaudes (du printemps à l’été), quand le terreau doit toujours rester juste un peu humide ou de toute façon il ne doit pas être sec pendant plus d’un ou deux jours, et ils s’espaceront en automne et encore plus en hiver. En pot, le terreau se dessèche de plus en plus vite, il faudra donc être très constants et attentifs, mais ne jamais exagérer parce que ces plantes n’aiment pas la stagnation hydrique.
  • Taille : on procède à une taille après la floraison.
  • Maladies : les mimosas sont assez immunisés contre de nombreuses maladies, et s'ils sont touchés par des pucerons et des insectes similaires, les traitements spécifiques ou avec du savon doux suffisent en général.
  • Engrais : on peut utiliser un engrais générique pour plantes à fleurs du printemps à la fin de l’été toutes les deux semaines, avec des doses toujours plus réduites et plus diluées que celles indiquées sur les emballages.

Bon jardinage !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci