Découvrez les bleuets : des fleurs à l’aspect raffiné mais rustiques et faciles à cultiver

Laura Sichi

08 Mars 2022

Découvrez les bleuets : des fleurs à l’aspect raffiné mais rustiques et faciles à cultiver
Advertisement

La couleur bleue des bleuets, parfois violette et d’autres fois tendant vers le céruléen, est quelque chose de vraiment fascinant : ces très belles fleurs, aussi pour la forme particulière de leurs pétales, et leur nuance vive parviennent à se faire remarquer dans n’importe quel contexte. Ces fleurs font partie de la famille des Astéracées, et ne grandissent presque jamais à plus de 50 cm de hauteur. Elles aiment les climats tempérés.

En plus d’être très belles et élégantes à voir, de plus, ces fleurs sont aussi faciles à cultiver et en mesure de résister dans une grande variété de conditions : le bleuet sait s’adapter à différents sols, et ne demande  pas trop d’attention en termes d’entretien et de fertilisation. Ça vaut vraiment la peine de mieux le connaître et d’essayer de le garder à la maison!

Advertisement

Pixabay

  • Exposition : ces fleurs préfèrent les zones ensoleillées, car elles donnent le meilleur d’elles-mêmes quand elles reçoivent de nombreuses heures de lumière directe par jour. L’important est d’éviter qu’elles soient exposées aux vents et aux courants d'air.
  • Température : elles ne craignent pas d’excès occasionnels de froid ou de chaleur, bien qu’elles aient tendance à souffrir de climats qui sont étouffants ou trop rigides pendant des périodes prolongées.
  • Terrain : le bleuet n’est pas du tout exigeant en termes de terrain. Donc, n’importe quel substrat universel, riche en matières organiques, moelleux et bien drainé, fera l’affaire. Si le sol (en pleine terre) est trop rocheux et aride, les fleurs auront du mal à se développer et demanderont plus d’eau.
  • Si elle est cultivée en pot, il est toujours bon de mettre sur le fond de l’argile expansée, ou même des tessons ou un peu de sable épais, afin d’assurer un bon drainage de l’eau, en évitant les stagnations hydriques toujours nuisibles.

maxpixel.net

  • Irrigation : ces plantes ne peuvent pas rester trop longtemps dans un sol aride, donc assurez-vous d’arroser dès que la terre commence à sécher même quelques centimètres sous la surface. L’idéal est de toujours l'avoir légèrement humide, mais sans exagérer en arrosant trop souvent. Si elles sont en pot, alors, vérifiez-les quelques fois par semaine pendant les périodes chaudes (même quand elles sont en pleine terre) et coupez-les à l'automne ou lors de la première partie du printemps.
  • Semis : les bleuets se multiplient par semis, et les semis doivent se faire à la fin de l’hiver, puis à partir de la fin du mois de février et encore les premiers jours d’avril.

Vous avez déjà eu des bleuets chez vous ?

Advertisement